OTTAWA’S CINEMA FOR INTERNATIONAL AND INDEPENDENT MOVIES

Les Enfants du Paradis

(Children Of Paradise)

Must-See Cinema! One of the most beloved films in French film history!

This restoration of Marcel Carné’s 1945 classic reignites a glorious flame: a rich Balzacian drama that bulges with life, with incident, with romantic idealism, while the screenplay by Jacques Prévert has a superb and surreally turned bon mot every few minutes.

Poster for Les Enfants du ParadisThe scene is the early 19th-century Boulevard du Crime in Paris, thronged with popular theatres and showfolk. French star Arletty plays Garance, a woman who entrances four different men: suave stage actor Frédérick (Pierre Brasseur), chilly aristocrat Count Edouard (Louis Salou), mime artist Baptiste (Jean-Louis Barrault) and Lacenaire, a criminal adventurer played by Marcel Herrand. The fascination with Garance keeps the narrative carousel turning, and it’s as addictive as the most gripping soap opera. The writing is utterly involving; with lines like tiny, imagist poems. A rich and delicious movie treat.

– Peter Bradshaw, The Guardian


Il y a des oeuvres devant lesquelles n’importe quel spectateur devient un ardent cinéphile. Film préféré des Français, Les Enfants du Paradis, adulé, imité et jamais égalé, est né d’un sursaut immense, d’un effort inouï accompli en pleine Occupation par des gens qui voulaient que, si la France n’était pas libre, son esprit reste indépendant. Certains de ces résistants, Marcel Carné, Jacques Prévert, étaient parisiens. D’autres (Alexandre Trauner, le décorateur, et le compositeur Joseph Kosma) étaient juifs de Hongrie.

 

Ecrit fiévreusement en 1943 sur une suggestion de Jean-Louis Barrault, tourné à Paris et surtout à Nice dans des conditions difficiles, Les Enfants du Paradis fut finalement freiné par ses producteurs, de façon à ce que sa sortie coïncide avec la Libération qu’on sentait venir. Le film, charmeur, mordant, profond et délicieusement léger, provient de la réunion de talents exceptionnels, ceux qui sont cités plus haut, auxquels s’ajoutent des comédiens géniaux : Arletty, Barrault, Pierre Brasseur, Pierre Renoir, sans oublier Marcel Herrand dans le rôle du dandy-bandit Lacenaire, lequel, visiblement, a autant séduit les auteurs que le monde du théâtre.

– Alain Riou, Le Nouvel observateur
 

Another U7 Solutions - Web-based solutions to everyday business problems. solution.